Général

COVID : La coupe du monde de foot 2022 sera « normale »

Si l’incertitude, soulevée par la pandémie de Covid-19, plane toujours sur le maintien pour cet été des Jeux Olympiques de Tokyo, les organisateurs du Mondial 2022 de football, eux, affichent un optimisme inébranlable à la tenue des rencontres au Qatar.

Tokyo et le Qatar sur la sellette

Les préparatifs vont bon train au Qatar. Les organisateurs de la Coupe du monde 2022 de foot, qui devra se tenir dans ce pays arabe font des pieds et des mains pour avoir la certitude du maintien des rencontres à la date indiquée. Au même titre que les organisateurs des Jeux Olympiques 2021 de Tokyo, ils multiplient tous les moyens pour gagner leur cause en dépit de la situation actuelle de la pandémie de Covid-19 dans laquelle les experts en maladies infectieuses ne sont toujours pas au bout de leur peine.

À Tokyo, la date des Jeux Olympiques a déjà été repoussée d’un an à cause de la pandémie. Cette fois encore, le virus continue de faire des ravages à travers le monde et l’incertitude plane sur l’opportunité ou non de tenir cet événement qui devra rassembler des millions de spectateurs… Qu’en serait-il des mesures barrières ? Quoi qu’il en soit, les organisateurs restent déterminés à maintenir ces jeux pour cet été. Cette détermination des Japonais aura-t-elle raison de la progression non moins inquiétante du virus mortel ? Affaire à suivre.

Au Qatar, on reste entièrement persuadés que d’ici 2022, la pandémie sera totalement vaincue. L’optimisme est de mise. Les organisateurs avancent même que la Coupe du monde se déroulera dans des stades, cette fois-ci, ouverts à 100 % de leur capacité. En marge de la propagation continue du virus de Covid-10 et de la multiplication des admissions dans les hôpitaux, les préparatifs de ces rencontres ont démarré.

Le Qatar au pas-à-pas

Fort de son optimisme en perspective de 2022, Yasser al-Jamal, président du Bureau des opérations du comité en charge du Mondial 2022, a énuméré les rencontres préparatoires qui se sont tenues au Qatar compte tenu des restrictions sanitaires actuelles. Il en est ainsi des rencontres de la Ligue des champions de l’AFC qui se sont tenues à huis clos. Depuis décembre dernier, les stades ont accueilli un public à 30 % de leur capacité d’accueil. Ce même taux de remplissage, toujours d’après Yasser al-Jamal, est maintenu pour la Coupe du monde des clubs qui se tient en ce moment au Qatar, suivie de la Coupe arabe des nations en décembre 2021, alors que le pays fait face à une hausse notable des cas positifs au Coronavirus. Les organisateurs du Mondial 2022 sont formels quant à une capacité de 100 % des stades pour 2022.

Le ministère de la Santé du Qatar a fait savoir une forte augmentation des admissions à l’hôpital de 85 % au cours du mois de janvier par rapport au mois de décembre dernier. Si l’inquiétude reste de mise chez les experts de la santé, les organisateurs du Mondial tablent plutôt sur le temps qu’il leur reste jusqu’à l’échéance 2022 pour espérer un essoufflement de cette pandémie.

Quoi qu’il en soit, le Qatar continue de mettre au point toutes les infrastructures destinées à accueillir cet événement planétaire, telles que les stades.

Article Précédent Article Suivant

Vous aimerez peut-être

Pas de commentaires

Laisser une réponse